Réponse faite à l’association ORION

oaf

Vénérable Maîtres, Très Chers et Bien Aimés Frères Hospitaliers,

Vendredi se tiendra l’Assemblée Générale de l’OAF. Avec le Conseil d’Administration de l’association, vous êtes les seuls habilités à participer à cette assemblée, il n’y a pas de possibilité de donner pouvoir à d’autres Frères en cas de votre empêchement.

Je voudrais cette année vous demander un effort exceptionnel de mobilisation. Comme vous le savez, les événements qui sont derrière nous maintenant ont très fortement perturbé notre fonctionnement ces dernières années et nous n’avons pas pu tenir une assemblée normale depuis 2010. Celle-ci doit l’être et nous avons besoin de votre appui.

Cette année, le Conseil d’Administration de l’OAF a pu fonctionner dans des conditions plus normales et préciser les contours du soutien que l’OAF n’a cessé d’apporter aux Frères. L’action structurée de l’O.A.F est le prolongement de la générosité spontanée et symbolique qui prend naissance en loge en toute discrétion et en toute humilité. Cette aide matérielle permet de signifier à nos Frères en difficulté notre présence à leurs côtés, notre souhait de partager leur peine et notre espoir de les revoir heureux.

Nos priorités sont organisées sur deux volets :

– un volet de solidarité matérielle consistant dans la mise en oeuvre d’aides ponctuelles et plafonnées pour pallier des situations d’urgence

– un volet de solidarité emploi permettant aux Frères privés d’emploi de bénéficier du soutien d’experts et de contacts leur permettant de rebondir.

Dans cette Assemblée Générale, nous devons vous présenter le budget que nous envisageons pour déployer notre action ainsi que les rapports moraux, les états financiers, les rapports des contrôleurs des comptes, les rapports d’audit du Cabinet Galataud. Il vous sera demandé d’approuver les comptes et de voter sur le montant des cotisations.

Pour le détail de l’ordre du jour, vous pouvez consulter la convocation qui comporte les résolutions proposées au vote de l’Assemblée Générale et pour éclairer votre vote, vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin sur le site internet de l’OAF.

Je vous engage, mes BAF, à manifester votre cohésion et à venir nombreux pour poser les vraies questions : celle que vous auriez à cœur de poser pour comprendre et consolider notre politique d’aide aux Frères en difficulté, voter les résolutions et donner à notre Assemblée Générale l’importance qu’elle mérite, au regard des objectifs que nous poursuivons sans relâche.

Je vous prie de croire, Très Chers Frères, Bien Aimés Frères, à mon affectueuse et fraternelle considération.

A. JANK

Président de l’OAF

 

A l’attention de M. Philippe LE Du

Paris le 28 mai 2013

Par Email et Lettre Recommandée avec AR

Cher Monsieur,

J’ai bien reçu votre lettre du 24 mai 2013 et vous trouverez ci-après, les éléments de réponse que je
suis en mesure de vous donner.

I. La Présidence de l’O.A.F.

L’Assemblée Générale du 25 mars 2010, dont le P.V. a été rédigé par Mme Lilia Me sténotypiste
de conférences, a approuvé le rapport du Conseil d’Administration de l’exercice 2008-2009, le
rapport financier annuel du Trésorier, les états financiers arrêtés au 31 août 2009, le budget de
l’exercice 2010-2011 et le montant des cotisations pour le même exercice.

L’Assemblée Générale du 17 juin 2011, compte tenu des troubles et des contestations multiples sur
la représentation des délégués, n’a pu se tenir valablement et par voie de conséquence, aucune
résolution à l’ordre du jour n’a pu être soumise au vote des délégués.

Veuillez noter que Monsieur Jean-Charles FO a donné sa démission de la Présidence du
Conseil d’Administration en sa séance du 16 septembre 2011. J’ai été nommé lors du même Conseil
Président du Conseil d’Administration de l’association O.A.F.

En ce qui concerne les communiqués auxquels vous faites allusion, c’est donc valablement que je
me suis exprimé en qualité de Président de 1’O.A.F. A partir de cette date, le Conseil
d’Administration était composé des membres de droit et des 5 membres nommés.

Lors du Conseil d’Administration du 20 décembre 2012, consécutif à l’élection du Grand Maître de
la GLNF le le’ décembre 2012 et conformément aux statuts, il a été procédé à une modification
dans la composition du Conseil d’Administration de l’O.A.F. qui est ainsi composé:

Membres de Droit de la G.L.N.F.:

Grand Maître: Jean-Pierre SERVEL
Passé Grand Maître: Jean-Charles FO
Grand Maître d’Honneur: Claude CHA

Député Grand Maître: Jean BOI
Grand Orateur: Jean-François VAR
Grand Trésorier: Patrick RIB
Grand Hospitalier: Antoine JANK

Membres nommés par le Conseil:
Jean-Jacques SCHL
Jean YEZ
Philippe JO
Gilbert LAWS

Bureau :
Président : Antoine JANK
Président Délégué : Jean-Jacques SCHL
Secrétaire Général: Jean YEZ
Secrétaire Général Adjoint: Philippe JOU
Trésorier Général : Gilbert LAW

II. Délai de production documentaire

La convocation de l’Assemblée Générale du 31 mai 2013 a été mise en ligne sur le site de l’O.A.F. le
7 mai 2013.

En ce qui concerne les autres documents, ils ont été mis en ligne en fonction de leur disponibilité et
en tout état de cause plus de 15 jours avant l’Assemblée Générale en respect de l’article 13 des
statuts.

III. Assemblée Générale Ordinaire du 31 mai 2013 – Participation – Documents
produits

L’association comportant un très grand nombre de membres, l’Assemblée Générale est composée
des membres du Conseil d’Administration et des deux délégués par Loge à savoir le Vénérable
Maître et l’Hospitalier.

En conformité de l’Article 13 des statuts, seuls ces membres constituent l’Assemblée et sont
habilités à voter les résolutions mises à l’ordre du jour.

Tous les documents concernant le vote des résolutions mises à l’ordre du jour, ont été mis en ligne
sur le site O.A.F. 15 jours au moins avant l’Assemblée Générale, à la disposition des délégués.

IV. Rapports d’audit du Cabinet Gala

Tous les rapports ont été mis en ligne dès leur disponibilité au moins 15 jours avant la date de
l’Assemblée y compris les rapports de Madame Gala

Madame Gala était intervenue par Ordonnance du Tribunal de Grand Instance de Paris en date
du 8 mars 2011. Elle a établi un rapport sur les comptes de l’association au titre des exercices 2007,
2008 et 2009.

Le Conseil d’Administration, prenant en compte sa connaissance du dossier, l’a missionnée à
nouveau au titre des exercices 2010, 2011 et 2012.

V. Structuration de l’O.A.F.

Nous vous rappelons que l’OAF est une association unique et que les Provinces et les Loges ne
disposent pas de la personnalité morale. ll n’y a donc pas lieu de les déclarer en Préfecture.

Quant à la dette de la G.L.N.F. a l’égard de l’O.A.F. pour 636000 € au 31 août 2012, nous vous
rappelons que la G.L.N.F. détient un mandat particulier d’encaissement des cotisations de l’O.A.F.
en même temps que ses propres cotisations, il n’est donc pas anormal que cette dette soit
proportionnelle aux cotisations à encaisser par la G.L.N.F.
En corolaire, cette disposition montre bien qu’il n’y a aucune assimilation à faire amenant à
« considérer la cotisation de l’O.A.F. comme une fraction de cotisation de la G.L.N.F. ››.
De même qu’il n’y a aucun rapprochement à faire entre les divisions administratives de l’O.A.F. et
les structures immobilières de la G.L.N.F.

Ce montant de 636.000 € est par ailleurs à considérer en regard des retards de paiement de
cotisations portant sur 3 années et non pas une seule.

Bien évidemment une reddition de comptes est établie régulièrement en fonction des
encaissements réalisés pour le compte de l’OAF.

VI. Commissariat aux comptes

Nous vous confirmons l’affirmation de Madame Gala selon laquelle nous n’avons nullement
l’obligation de nommer un commissaire aux comptes, dès lors que nous ne sommes pas une
association reconnue d’utilité publique et que nous ne recevons pas de subventions publiques.

Nous vous rappelons que le seuil de 153 000 € de dons ne s’applique qu’au× associations faisant
appel aux dons de la part du public et non aux ressources internes provenant de ses membres.

Le Conseil d’Administration du 25 avril 2013, qui a arrêté les comptes 2011-2012, a été informé que
des mouvements de Trésorerie sont intervenus sur les comptes bancaires de certaines Loges,
notamment pour celles qui ont quitté la G.L.N.F. à partir de la création de la G.L.A.M.F. et qui
nécessitent des explications complémentaires. Avant de porter plainte ou de mener quelques
actions contentieuses que ce soit, le Conseil a décidé de mener des investigations auprès des
banques pour vérifier si les opérations concernées sont bien réalisées dans le cadre de l’objet social
de l’association.

Recevez, Cher Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Antoine JANK
Président

PS : Compte tenue de la large diffusion par vos soins de la lettre que vous m’avez adressée, je suis conduit à utiliser les mêmes formes en mettant ma réponse en ligne sur le site internet de l’OAF.

Que dire de plus…..

glnf

 

COMMUNIQUE DU TRES RESPECTABLE ASSISTANT GRAND MAITRE
ZAVOCHE HOU….., PRESIDENT DU COMITE DE TRANSPARENCE

Le Très Respectable Grand Maître Jean-Pierre Servel a créé le 3 janvier un Comité de Transparence afin de mettre les livres comptables de la Grande Loge Nationale Française à la disposition des Frères qui souhaiteraient les consulter pour avoir une parfaite connaissance de la situation financière de notre obédience ainsi que des entités qui lui sont attachées.

Ainsi les livres comptables des 5 derniers exercices allant de 2007 à 2012 des entités suivantes sont encore en cours de consultation :

Grande Loge Nationale Française et le Suprême Grand Chapitre Uni des Maçons de l’Arche Royale de France
Œuvre d’Assistance Fraternelle
Hôpital Assistance International
Fondation pour la Promotion de l’Homme
SCI Christine de Pisan
Société Scribe
Dès sa création, le Comité de Transparence a défini les règles de fonctionnement de cette consultation.

Les frères qui ont des questions à poser suite à la consultation des comptes doivent le faire devant le comité de Transparence en respectant les règles de confidentialité. Les Frères, obligatoirement membres de la GLNF, pouvaient s’inscrire avant le 15 mars 2013 auprès du Grand Secrétariat et consulter les documents financiers sur rendez-vous et en présence des personnes qualifiées pour répondre aux questions techniques posées lors de ces séances, dont plus de 15 se sont tenues.

Monsieur Philippe ……, qui n’est plus membre de la GLNF et quelques membres de l’association Antares, ont présenté au Grand Maître une demande à la date du 10 avril 2013, laquelle d’ailleurs n’a jamais été suivie d’une demande écrite ; le Comité de Transparence n’en a donc pas tenu compte.

Toutefois, la Grande Loge Nationale Française n’ayant rien à dissimuler à ses membres, je suis disposé, dans l’esprit de la mission qui m’a été confiée, à recevoir, en compagnie du TRF Henry Sidéry, les représentants de l’association Antares qui sont toujours membres de la GLNF et à leur apporter les éclaircissements sur les sujets qui les intéresseraient.

Paris, le 28 mai 2013

TRF Zavoche Houch……

Président du Comité de Transparence

 

Mystères francs-maçons dévoilés à l’Ermitage

russia

27 mai, 2013 Stepan Ivanov, La Russie d’Aujourd’hui
Dans le hall du Palais d’Hiver à Saint-Pétersbourg, se tient actuellement l’exposition « Sagesse d’Astrée. Les oeuvres de la franc-maçonnerie du XVIIIe au premier tiers du XIXe siècle dans la collection de l’Ermitage ». L’exposition, qui comprend près de 400 articles, dévoile les éléments authentiques des rites et rituels maçonniques
La franc-maçonnerie a officiellement émergé en Russie dans les années 1730, elle fut interdite à la fin du XVIIIe siècle par la grande impératrice Catherine II puis de nouveau autorisée par son fils Paul I. Les maçons ont eu au moins trois empereurs russes, même si bien sûr, les données officielles documentant cela n’existent pas, car le Tsar de Russie, l’oint de Dieu, ne pouvait être ouvertement franc-maçon.

Aujourd’hui, le président du minuscule parti démocratique de Russie, le Grand Maître et honorable frère Andreï Bogdanov s’est même présenté aux présidentielles recevant 1,3% des voix.

À lire aussi

« Inspiration divine » s’invite à Utrecht

Nature morte – Photographie contemporaine néerlandaise

La collection d’art de Catherine la Grande part en Grande-Bretagne

Cette étrange tradition s’est poursuivie en Russie soviétique après une longue pause (notons que selon certains chercheurs, l’État soviétique était lui-même le fruit de la franc-maçonnerie).

Parmi les quatre cents objets présentés, l’exposition présente, à titre d’exemple, des tabliers, des marteaux, des compas, des livres, des photos, des gants ou encore des épées. Tous ces objets étaient utilisés pour le rituel maçonnique. L’exposition n’explique cependant pas comment les rituels se déroulaient derrière les portes fermées des loges maçonniques, ou pourquoi les gens y rentraient. Elle raconte cependant l’histoire des personnages célèbres qui y ont participé. On sait que Pierre III, Catherine II et Alexandre Ier ont été des francs-maçons actifs. Le mouvement comprenait également des représentants de l’élite militaire, par exemple les grands généraux des guerres napoléoniennes, Alexandre Souvorov et Mikhaïl Koutouzov. Les idées principales des francs-maçons relevaient de l’éducation et de la philanthropie pratique, et leur principal objectif était de revenir à l’ « Age d’or de la déesse Astrée », le siècle de la justice universelle et du droit.

Cependant l’exposition n’explique pas l’apparition de la franc-maçonnerie. Pierre Ier à la fin du XVIIe siècle a séjourné dans le paradis maçonnique, la ville d’Amsterdam, il y a rencontré Sir Christopher Wren et Sir Isaac Newton, un franc-maçon célèbre en son temps. Dans certains des détails architecturaux de l’époque, sur certains artefacts du mouvement franc-maçon, comme par exemple une médaille de l’empereur Pierre Ier, on reconnaît les symboles maçonniques, bien que certains d’entre eux n’étaient qu’une mode passagère.

Les francs-maçons s’occupaient de charité et organisaient des conspirations. La moitié des généraux des guerres napoléoniennes étaient francs-maçons, la quasi-totalité des principaux conspirateurs, les organisateurs de l’insurrection des décembristes en 1825, étaient eux aussi francs-maçons.

On ne peut pas dire qu’avec la fin du mouvement des décembristes, s’est achevée l’histoire de la franc-maçonnerie russe, mais sa période faste a pris fin. Reste les symboles, les intrigants objets, des textes non moins énigmatiques, des rébus et un nombre incroyable de légendes et de spéculations. L’Ermitage a choisi de ne pas tout expliquer. Le mystère qui demeure est un peu dommage. Mais pour être tout à fait juste, pour s’emparer de toutes ces histoires, une seule exposition ne suffirait pas.

L’exposition est ouverte jusqu’au 1 septembre 2013.

Propos du Père Pascal VESIN

 

images

Bonsoir mes Frères,

Dans le cadre de la fraternité universelle, Je souhaite vous faire partager les propos de Père Pascal Vesin.

Devant les nombreuses sollicitations de différents médias, je me permets de vous transmettre ces quelques lignes éclairant la situation que je traverse dans mon Eglise.

Ma vérité de curé en paix avec sa foi et ses idées

Vendredi dernier, c’est un prêtre blessé et triste qui hantait le presbytère de Megève.
De toute ma vie de prêtre, je n’ai jamais autant souffert.
Ce ministère, pour lequel je suis fait, m’est retiré.
Cette Eglise que je veux continuer à servir, j’en suis exclu.
Car contrairement à ce que l’on dit, je ne quitte pas l’Eglise ; on me l’a fait quitter, me proposant une peine « médicinale ».

Une blessure : Je ne suis pas malade.
Cette peine peut être levée si je quitte la Franc-Maçonnerie.
Je n’ai pas envie de quitter la Franc-Maçonnerie, comme je n’ai pas envie de quitter l’Eglise. Je ne choisis pas la Franc-Maçonnerie contre l’Eglise, je choisis de garder ma liberté de penser. Je suis exclu sur un malentendu, par une autorité romaine qui ne connait pas la maçonnerie et qui a refusé de me recevoir et d’entrer en dialogue. Contrairement à ce qu’affirme le communiqué de l’évêché, on ne m’a jamais demandé de renier les dogmes chrétiens ou ma foi : la totale liberté est laissée à chacun de ses membres de croire ou de ne pas croire. Cette réflexion menée en loge ne renie pas la foi personnelle de ses membres, elle inscrit la démarche de foi dans la sphère privée la plus intime de l’Homme.
Je ne veux pas perdre mon ministère à cause de cette incompréhension ou méconnaissance. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai nié en faire partie lorsque Mgr Boivineau m’a interrogé la première fois en 2010 : de plus je ne voulais pas perdre mon ministère à cause de lettres anonymes envoyées comme à la pire époque de notre Histoire.
Cette discrétion, différente de cette notion de secret qui fait naître tant de phantasmes, à laquelle je tenais, est la preuve que je suis animé d’aucune volonté de prosélytisme.
Mais je ne veux pas me battre par démentis interposés ; je ne veux pas salir l’Eglise, je l’aime, même avec ses limite ; je veux qu’Elle entende les vraies questions qui lui sont posées aujourd’hui.

Un combat : L’ouverture au dialogue.
Je ne me situe pas dans un conflit Eglise-Maçonnerie. Conscient des avancées et de l’évolution de ces institutions, il y a des guerres qui n’ont plus lieu d’être. Si l’Eglise et la Maçonnerie se sont construites, dans l’histoire, en se combattant l’une contre l’autre, ce conflit n’est plus d’actualité. En tous les cas, ce n’est pas mon combat.
Mon combat est celui-ci : ma liberté, la liberté dans l’Institution Eglise.
Je n’absolutise aucune institution humaine, je ne défends pas la Maçonnerie, je défends la pluralité de pensée, le dialogue et l’ouverture. L’Eglise n’est-elle pas née plurielle ? Je n’ai jamais eu de problèmes pour cohabiter, pour dialoguer avec des chrétiens partageant

d’autres idées que les miennes, avec des courants de pensée différents dans notre Eglise, …
Pourquoi l’Eglise n’entend-elle pas les questions qui lui sont posées ? Pourquoi l’Eglise semble si loin ? Pourquoi parle-t-elle un langage inaudible, pose-t-elle des actes incompréhensibles ? Ne pourrait-elle pas se servir de ce qui m’arrive (et ce qui arrive malheureusement trop souvent) comme occasion de dialogue, de rencontre ? Pourquoi n’accepte-telle pas ce questionnement sur son ouverture, sur sa tolérance, sur sa capacité à évoluer, à se laisser renouveler ?…
Au moment où une montée de l’obscurantisme, des intégrismes et des fanatismes est indéniable, je pense que l’Eglise devrait être plus ouverte au dialogue.
Puisse ce combat (j’aurais parfois l’envie de parler de « sacrifice », tant cette décision de l’Eglise me déchire) servir ce désir de dialogue et d’ouverture en Eglise.

Une conviction : La liberté de conscience.
Je n’ai pas choisi la Franc-Maçonnerie contre l’Eglise. Je choisis de garder ma liberté de penser et de pensée. Un choix où la liberté individuelle, la conscience et la foi se nourrissent sans s’annuler.
Nous défendons tous les valeurs de l’Évangile, humanistes : la liberté, la vérité, la justice. Notre bouche en est pleine. Et bien souvent, ces valeurs, nous les taisons, nous les prostituons, nous les oublions et nous nous asseyons dessus, au nom du politiquement correct, au nom du bien penser, au nom de la tranquillité. Notre cohérence, notre unité intérieure se trouvent ici questionnées. C’est l’expérience spirituelle, c’est l’expérience de l’Esprit Saint. Jusqu’où, aujourd’hui, pourrai-je défendre la liberté, la justice, la vérité ? Aurai-je le courage d’aller jusqu’au bout de ces valeurs, ce qu’elles me demandent, ce à quoi elles m’appellent, ou bien vais-je rester tiède ? Il nous est écrit, au livre de l’Apocalypse :  » Dieu vomit les tièdes « .
La liberté n’est pas un vain mot : elle est une réalité, elle n’existe qu’en acte, elle a un prix. Je suis prêt à le payer.

Père Pascal VESIN

Marcas, maître franc-maçon Tome 2 – Le Rituel de l’ombre 2

C’est presque l’été…

 

Marcas

Mozart et Brahms en concert exceptionnel pour l’année du centenaire de la GLNF

 

Pierre GENISSON et son quator à cordes PRIMA MUSICA interprètent le quintette de Brahms et le quintette de Mozart dans le Grand Temple de la GLNF
Un temple maçonnique dans la pénombre, une acoustique exceptionnelle, un cercle d’amis et d’auditeurs attentifs, un pavé noir et blanc et, sur ce parterre privilégié, depuis l’écrin d’un quatuor à corde fervent, s’élève, doux, pénétrant, éclairant, le son de la clarinette : telle est la manifestation unique à laquelle la Grande Loge Nationale Française ouvre ses portes et vous convie.

La Grande Loge Nationale Française et sa Loge Nationale de Recherche Villard de Honnecourt ont voulu que la musique, dans la forme la plus rare et la plus lumineuse, participe à l’année du centenaire de l’Obédience. Elle a demandé à l’un des solistes clarinettistes français les plus reconnus, Pierre GENISSON, accompagné de son quatuor favori PRIMA MUSICA, de récapituler les possibilités expressives de cet instrument né avec la Maçonnerie et façonné par elle. Il jouera tout d’abord le puissant Quintette de Brahms, solide dans sa simplicité, irrésistible dans son expression, emporté par toutes les passions de l’âme.

En deuxième partie, nous aurons le privilège insigne d’entendre, au sein même de sa famille spirituelle, le Quintette de Mozart, cette musique qui dépeint au mieux la sérénité et la concentration du rite maçonnique lorsqu’il est porté à son incandescence : nulle musique, si ce n’est celle la Flûte enchantée, ne vous conduit davantage aux portes du mystère, avec la confiance sérieuse et la faculté d’abandon qui caractérise l’initié. En ces jours où l’année passe d’un cycle à un autre, ce ne sera pas un concert, ce sera une célébration.

Prix des places : 10 €
Réservation 01 44 15 86 26

Conan Doyle franc-maçon

Un article intéressant sur Conan Doyle.Conan http://www.sshf.com/articles.php?id=13

Le SCPLF a-t-il besoin de se rassurer en se fédérant ainsi ? Observons l’attitude des autres SC…

aigle

C’est ici…..SCPLF

Un propos sur l’Alchimie

A lire petit propos sur l’Alchimie

PROPOS SUR L’ALCHIMIE A MONTPELLIER ET AILLEURS : 

Je suis débordé et de ce fait j’ai mauvaise conscience de laisser dormir mon blog. J’ai pensé que je pourrais soumettre à votre jugement un texte que j’ai en chantier pour présenter un fascicule sur l’alchimie à Montpellier. Cet ouvrage fera suite à celui consacré à la place royale et solaire du Peyrou.

Le Grand Orient du Brésil…

On continue….

Bien Aimés Frères,

……………………je profite de la circonstance, mes Bien Aimés Frères pour terminer sur une bonne nouvelle, dont certains ont pu avoir déjà connaissance, car il arrive que les bonnes nouvelles se répandent aussi vite que les mauvaises. Le Grand Orient du Brésil, la plus importante des Grandes Loges Régulières en Amérique Latine mais aussi l’une des plus volumineuses dans le monde, riche de 80 000 Frères, vient de rétablir officiellement ses relations avec la GLNF. Nous ne pouvons que nous réjouir de ce signe positif dont nous espérons qu’il est annonciateur d’un mouvement que nous travaillons à grossir dans la perspective de notre centenaire que nous célèbrerons tous ensemble le 7 décembre. Nous aurons alors la joie de recevoir les nombreuses délégations parmi les 118 Grandes Loges Régulières avec lesquelles nous sommes d’ores et déjà en lien d’amitié et de reconnaissance mutuelle.

Je reprendrai prochainement la parole pour vous entretenir des préparatifs de cette grande fête : notre centenaire, au cours de laquelle nous aurons à cœur de manifester notre gratitude aux anciens qui nous ont laissé ce bel édifice : la Grande Loge Nationale Française.

Recevez, Mes Biens Aimés Frères, l’expression de ma fraternelle affection

Jean-Pierre Servel

La Grande loge de Washington D.C.

Virgile est heureux de vous annoncer cette nouvelle….

Bien-aimé frère,

J’ai la grande joie de vous faire part de la lettre que nous venons de recevoir de la Grande loge de Washington D.C. qui nous annonce le plein rétablissement de ses relations fraternelles avec la Grande Loge Nationale Française.

Cette décision, capitale pour notre obédience, a été prise à l’occasion de la communication semestrielle de cette Grande Loge qui figure parmi les plus importantes d’Amérique du Nord.
Réjouissons-nous de voir ainsi se poursuivre une dynamique, laquelle, aux dires du Grand Maître de la Grande loge de Washington, Teko Foly, vient couronner les efforts de rétablissement de l’harmonie et de la paix à la GLNF.

Les encouragements que contient cette lettre pour maintenir notre action nous vont droit au cœur et nous incitent à persévérer tous ensemble dans la voie que nous poursuivons avec bonheur depuis quelques mois.

Recevez, mes bien-aimés frères, l’assurance de ma fraternelle affection.

Jean-Pierre Servel

Lettre du GM

Samedi 16 février 2013

 

Mes Très Chers et Bien Aimés Frères,

 

Moins de trois mois se sont écoulés depuis le 1er décembre. Moins de trois mois durant lesquels des étapes décisives ont été franchies pour la GLNF. Un changement profond d’état d’esprit est dès aujourd’hui notre plus belle victoire et présage un grand succès à l’aube de notre centenaire : apaisement, espoir, bonheur retrouvé de se réunir pour se consacrer, enfin, au travail maçonnique.

 

Pour correspondre à la réduction de notre effectif, qui s’est stabilisé à 26 000 Frères, une nouvelle organisation Provinciale a été mise en place et j’engage tous les Frères à lui accorder leur confiance. Trente Grandes Loges Provinciales ont ainsi été installées. Toutes ces installations se sont passées avec une participation très importante de votre part dans un climat de grande Fraternité.

 

Les Grands Maîtres Provinciaux ont été réunis et ont reçu une feuille de route. A ma demande, ils ont constitué des collèges peu nombreux, réunissant des Frères avant tout désireux de se consacrer au service des Loges, indépendamment de l’honneur que cela représente. L’organisation ainsi mise en place est destinée à apporter aux Loges les meilleurs supports d’organisation matérielle et d’accompagnement maçonnique.

 

En ce qui concerne la gestion matérielle, les Provinces réalisent un état financier précis des trésors des Loges et de leur trésor Provincial, afin que la totalité des Loges puissent retrouver la pleine et entière jouissance de leur chéquier le plus rapidement possible. De même, un état des lieux de réunions est en cours pour examiner la situation laissée par les désordres que nous venons de traverser.

 

En ce qui concerne l’accompagnement maçonnique, celui-ci offrira aux Loges des supports rénovés de formation, d’instruction et de culture maçonnique. J’ai nommé des Précepteurs chargés de l’instruction dans les trois premiers grades pour chaque rituel. Sous la conduite de l’Assistant Grand Maître le Très Respectable Frère P J., Grands Surveillants et Précepteurs seront chargés de la conception de nouveaux outils de formation qui seront mis à la disposition des Loges au cours du dernier trimestre 2013. Le Grand Orateur est chargé de soutenir les efforts du Grand Archiviste FD, du Conservateur FG et de BP, le nouveau Vénérable Maître de notre Loge Nationale de Recherche Villard de Honnecourt, dont les travaux seront relayés dans chaque Loge, de préférence par l’Orateur ou par le Frère désigné à cet effet.

 

Comme annoncé le jour de mon Installation, j’ai d’ores et déjà placé le mandat que vous m’avez confié sous le regard du Conseil des Sages. Celui-ci a le pouvoir de saisir le Souverain Grand Comité sur des questions qu’il jugerait importantes, dont celle de ma propre destitution si celle-ci s’avérait nécessaire. Le Conseil des Sages sera un organe élu dans le cadre de la nouvelle Constitution qui est à l’étude et que je soumettrai au Souverain Grand Comité, au Conseil des Sages, aux Grands Maîtres Provinciaux et aux Vénérables Maîtres avant l’été, afin de bénéficier de leurs observations. Le texte définitif sera ultérieurement proposé à la ratification d’une assemblée générale extraordinaire.

 

Le Souverain Grand Comité sera lui-même réuni à nouveau le 22 mars, aux fins de régénérer ses modes de travail et de former les commissions en charge de divers sujets stratégiques pour l’obédience : les relations internationales, les problèmes internes à l’obédience, les finances, la gestion immobilière.

 

Le Comité de Transparence a été constitué sous la présidence de l’Assistant Grand Maître le Très Respectable Frère ZH. Les Frères qui en ont fait la demande ont toute possibilité d’avoir accès aux comptes et de signaler toute anomalie qu’ils pourraient constater, dans le cadre d’une procédure bien établie.

 

La Commission de Conciliation et de Réintégration est, quant à elle, chargée d’examiner avec bienveillance tous les cas de demandes de Frères sincères et abusivement écartés pour des raisons contestables, telles que les délits d’opinion.

 

Comme vous pouvez le constater, mes Bien Aimés Frères, la GLNF a déjà retrouvé des bases qui lui sont essentielles : une ferveur, une organisation, une dynamique au service de la joie de travailler ensemble à notre projet spirituel commun.

 

Reste un long chemin à parcourir.

 

J’ai rencontré personnellement les chefs des Juridictions et nous avons constaté ensemble un désir de respect mutuel, avec le souci de favoriser le bonheur des Frères qui sont membres de la GLNF et membres des juridictions. La situation créée, temporairement je l’espère, par le retrait de la reconnaissance de la Grande Loge Unie d’Angleterre, rend complexe le retour à des relations normales et exclusives dans l’immédiat. Il faut donc accepter un temps de latence, dans lequel des solutions transitoires seront nécessairement acceptées de part et d’autre.

 

Sachez toutefois que je mets tout en œuvre pour que les relations internationales avec notre Grande Loge soient normalisées le plus rapidement possible. D’ores et déjà, j’ai reçu des vœux chaleureux de nombreuses Grandes Loges régulières qui continuent à nous reconnaître. Je rencontre régulièrement les Grands Maîtres de Grandes Loges sœurs et régulières et je prévois de rencontrer rapidement les dignitaires américains et anglais. Dans cette optique, je me rendrai aux rencontres maçonniques de Kansas City.
Animée par l’Assistant Grand Maître, le Très Respectable Frère JPR, et conseillée par le Grand Maître Honoraire JCT, l’équipe internationale prépare ces rencontres, favorisant le dialogue le plus constructif.

 

Comme vous le constatez, mes Bien Aimés Frères, votre Grand Maître a été très occupé et le temps m’a été compté pour vous informer de toute cette actualité. Vous recevrez régulièrement des informations par mail, sur notre site Internet et, relayées par votre Grand Maître Provincial, par le canal des affaires diverses à lire en Loge. Vous serez également tenus informés de la préparation de la célébration de notre centenaire, dont nous aurons tous à cœur de faire une très grande fête.

 

Vous remerciant avec émotion de votre chaleureuse mobilisation et de l’affection que vous m’avez témoignée à l’occasion des visites que je vous ai faites, soyez assuré, mes Très Chers et Bien Aimés Frères, de ma Fraternelle Affection.

 

Jean-Pierre Servel
Grand Maître

 

%d blogueurs aiment cette page :