Belles vacances avec le toast du tuileur !

 

Tu

 

Dear Brethren of the mystic tie, the night is waning fast.
Our duty’s done our feast is over this song must be our last:
Good night, good night
Once more, once more repeat the farewell strain:
Happy to meet, sorry to part, happy to meet again.

To all poor and distressed Masons, wherever dispersed over the face of earth, and water, wishing them a speedy relief from all their sufferings, and a safe return to their native country, if they desire it.
Before rising to part, from this festive board, let us turn our thoughts to those of our Brethren who are scattered over the face of the earth.
Let us wish humility to those fortunate.
Let us wish solace to those who suffer, a speedy recovery to those in sickness, and improvement in their lot to those in misfortune.
To those who stand before the gates of death, firmness of heart and peace in the eternal East.

Are your glasses charged in the West and in the South , the Worshipful Master cries :
They charged in the West, they charged in the South are, the Wardens prompt replies.
Then to our final toast tonight your glasses fairly drain
“Happy to meet, Sorry to part, Happy to meet again”

The social brotherhood around this festive board,
Reveals a wealth more precious far than selfish misers hoard.
We prize each brother fair or dark who bears no moral stain.
“Happy to meet, Sorry to part, Happy to meet again”

We work like Masons free and true, and when our task is done,
A merry song and cheering glass are not unduly won.
And only at our farewell pledge is pleasure touched with pain.
“Happy to meet, Sorry to part, Happy to meet again”

The Masons feels the noble truth the Scottish peasant told,
That rank is but a guineas stamp, the man himself the gold,
With us the rich and poor unite and equal rights maintain,
“Happy to meet, Sorry to part, Happy to meet again”

Dear Brethren of the mystic tie, the night is waning fast,
our duty’s done, our feast is over this toast must be the last,
“Good night,….. good night…..
Once more,…… once more….. repeat the farewell strain:
Happy to meet, Sorry to part, Happy to meet again.”

Brethren the toast to all poor and distressed Masons,
wherever dispersed on land or sea,
wishing them a speedy relief to their sufferings,
and a safe return to their native land, should they so desire.
With, Pocket, Heart, Hand
With, Pocket, Heart, Hand
With, Pocket, Heart, Hand

Comments

  1. bravo pour votre blog ! ici au moins un peu de mesure, ailleurs que de la haine et du mépris pour nous à la glnf, mais peu importe maintenant tout roule, continuez c’est passionnant !

    J'aime

  2. JBWillermoz says:

    Ce blog ne fait-il pas double emploi avec la Myosotis du Dauphiné-Savoie ?

    J'aime

    • Bonjour mon Frère, tu trouves ? pour quelle raison ? je trouve que notre Frère Emmanuel a beaucoup de courage au constat de certains commentaires.

      J'aime

    • alors mon frère JBW il parait que

      « Il en est de même des fameux carnets de Virgile, j’ai cru pouvoir en rire mais ses chroniqueurs n’ont aucun sens du comique avec la même intolérance que le Ganelon du Léman »

      comme ça nous sommes intolérants bravo et à quel moment…merci de ne plus venir sur ce blog et de rester avec tes copains qui tentent par tous les moyens de salir la glnf, honte à toi et tes mensonges !

      J'aime

  3. Votre GM Servel, « ultime lien entre Dieu et les hommes » vous felicite de votre trolling intense ! Vous avez réussi à dissimuler la vérité sur ses statuts, l’arnaque de l’OAF !

    J'aime

  4. De quelle texte est extrait ce toast du tuileur. Il manque également à sa compréhension un minimum d’explications relatives à certaines de ses parties un peu énigmatiques, comme par exemple: « With, Pocket, Heart, Hand ». De quel rite s’agit-il donc ?
    Dans ma loge (Emulation) anglophone de prédilection, au cours de décennies de présence j’ai souvent entendu le « Long Tyler’s toast », mais avec un rédaction un peu différente et jamais d’une telle longueur.
    Merci de bien vouloir me permettre d’en savoir un peu plus, ne serait-ce le cas échéant que sous forme de références succinctes.
    Petrus

    J'aime

    • Bonjour mon Frère, c’est un texte fournit par un frère travaillant au Rite d’york, au US le Rite d’York peut souvent être « adapté » à certaines Loges, il y a des particularités historiques, je pense que cela fut le cas pour ce Toast…

      Quand au With, Pocket, Heart, Hand… que l’on peut tout simplement traduire par la main au cœur, tu le comprendras , nous rappelle, un certain signe de fidélité 🙂

      Très Frat

      J'aime

  5. Et voila un autre toast que j’ai commis inbspiré d’une version britannique

    LE TOAST DU TUILEUR
    Inspiré par une version britannique en vers.

    « Vos verres sont ils chargés à l’Ouest et au Midi ? »
    Le Vénérable Maître a demandé.
    « Les colonnes sont toutes bien chargées. »
    Le Premier Surveillant répondit.
    Donc, joignez- vous tous mes Frères avec moi
    Et prenons nos verres pour une dernière fois (1. Lève son verre au 1er S)
    Heureux de se voir, tristes de se quitter, heureux de se revoir encore.

    Les agapes maçonniques créent un bel égrégore
    Plus riche et précieux que tout autre trésor,
    Nous partageons ensemble autour de la table
    Des valeurs de fraternité les plus estimables.
    Et voilà le plus grand et véritable secret
    L’Amour, l’un de l’autre, dont nous sommes pénétrés. (2.Lève son verre au 2ème S.)
    Heureux de se voir, tristes de se quitter, heureux de se revoir encore.

    Nos travaux en Loge sont bien sérieux,
    Et, après la Tenue, on peut être très heureux,
    Nous pouvons vider nos verres jusqu’à la lie
    Et nous quitter dans la Paix et l’Harmonie.
    Mais ayons une dernière pensée, je vous prie
    Aux absents et autres qui peuvent être malheureux.(3.Lève son verre à l’Hospitalier)
    Heureux de se voir, triste de se quitter, heureux de se revoir encore

    Et maintenant, pensons à rendre tout honneur
    A nos anciens Frères, nos Pères fondateurs
    Qui ont œuvré dur sans autre ambition
    Que de poser une pierre dans l’Edifice,
    Avec Sagesse, Force et Beauté, et sans artifice,
    Afin que nous poursuivions l’œuvre de Tradition. (4. lève son verre à Fondateur ou vieux Maçon)
    Heureux de se voir, ….etc.

    Comme chaque maçon le conçoit et aussi le sait;
    Ce n’est pas le rang ou le titre qui prévaut,
    C’est l’homme lui-même surtout qui nous plaît.
    Nous laissons dehors toute idée de métaux,
    Donc riches et pauvres se trouvent à Niveau
    Et ici sont traités en Egalité. ( 5. lève verre au candidat/ plus jeune AA/ ou dignitaire))
    Heureux de se voir, ….etc.

    A nos chers Visiteurs, nous dirons adieu,
    Nous avons essayé de faire de notre mieux
    Pour rendre votre visite le plus agréable.
    Donc, revenez nous souvent tout aussi aimables
    Et, vous recevrez toujours notre bienvenue
    Lorsque vous viendrez de loin à nos Tenues.
    Et après, nous boirons ensemble le bon vin
    Et partagerons encore avec vous, notre pain. (6. lève verre aux visiteurs)
    Heureux notre rencontre, tristes de se quitter et heureux de se revoir encore

    Mes Frères, le temps passe-t-il bien trop vite,
    C’est presque le moment que l’on se quitte.
    Nos Travaux sont fermés, les Agapes terminées
    Et c’est avec ces vers, que je clôture notre dîner.
    Mais avant de partir, de nous dire nos bonsoirs,
    Rappelons-nous, ce n’est qu’au revoir
    Et répétons ensemble notre refrain de ce soir (7. à l’ensemble des frères)
    Heureux de se voir, triste de se quitter et heureux de se revoir encore.

    Et pour terminer, souhaitons aux Fils de la Veuve
    Partout qu’ils se trouvent par mont ou par fleuve
    Qu’ils vivent toujours en paix, et que leurs routes leur soient claires
    S’ils sont vertueux et se conduisent sur l’Equerre.
    Et si jamais le malheur les frappe sur leur chemin
    Qu’il y aura toujours un Frère pour leur tendre sa main
    Que le mot de Fraternité ne soit pas en vain. (8. lève son verre au VM)
    Heureux de se voir, tristes de se quitter et heureux de se revoir encore.

    Enfin je vous propose, à vous tous mes Frères,
    De nous unir ensemble pour lever nos verres:

    

    A tous les Maçons pauvres, et dans la détresse
    Partout qu’ils se trouvent dans tout l’univers
    Qu’ils voyagent sur la terre, sur la mer, dans les airs,
    Un soulagement rapide, que leurs maux disparaissent.
    Et pour ceux qui désirent, retour au pays de leurs pères,
    Et avec ce fraternel souhait, ensemble; Buvons mes Frères.

    T. R. (M.M., GLNF)

    J'aime

  6. Mes BBAAFF,

    Dans la version anglaise du début, le paysans écossais (the Scottish peasant) était le nom affectueux donné au poète Robert Burns (premier poète officiel de la Franc-maçonnerie) par ses compatriotes écossais….

    S&F

    JMG

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :