Le Fils de l’Homme

magritte-lefilsdelhomme

Le Fils de l’Homme

« Toute chose ne saurait exister sans son mystère. C’est d’ailleurs le propre de l’esprit que de savoir qu’il y a le mystère. (…)Chaque chose que nous voyons en cache une autre, nous désirons toujours voir ce qui est caché par ce que nous voyons. Il y a un intérêt pour ce qui est caché et que le visible ne nous montre pas. Cet intérêt peut prendre la forme d’un sentiment assez intense, une sorte de combat dirais-je, entre le visible caché et le visible apparent. »
René Magritte

Mes Biens Aimés Frères,

Au delà de la vision symbolique de ce tableau que je trouve très fort, vous le savez tous, « on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux ». Je profite du passage vers cette nouvelle année, importante pour notre Obédience, pour vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année. Soyez heureux entourés de ceux que vous aimez.

Virgile

les principales délégations présentes lors de la tenue de Grande Loge du centenaire de la GLNF

GLNF news

1. Grande Loge du Grand Orient du Brésil, représentée par son Grand Maître,
2. Grande Loge d’Arizona (USA), représentée par son District Grand Master,
3. Grande Loge du Pérou, représentée par son Grand Maître,
4. Grande Loge de Cuba, représentée par son Grand Maître,
5. Grande Loge d’Ontario, représentée par son Grand Maître,
6. Grande Loge du Venezuela, représentée par son Grand Maître,
7. Grande Loge du District de Columbia Washington DC, représentée par son Grand Maître,
8. Grande Loge du Grand Orient d’Italie, représentée par son Grand Maître,
9. Grande Loge du Maryland (USA), représentée par son Grand Maître,
10. Grande Loge du Bénin, représentée par son Grand Maître,
11. Grande Loge du Sénégal, représentée par son Grand Maître,
12. Grande Loge du Togo, représentée par son Grand Maître,
13. Grande Loge du Portugal, représentée par son Grand Maître,
14. Grande Loge de Côte d’ivoire, représentée par son Grand Maître,
15. Grande Loge du Gabon, représentée par son Député Grand Maître,
16. Grande Loge d’Espagne, représentée par son Grand Maître,
17. Grande Loge d’Israël, représentée par son Grand Maître,
18. Grande Loge de Chine (Taïwan) représentée par son Député Grand Maître,
19. Grande Loge de Turquie, représentée par son Passé Grand Maître,
20. Grande Loge de Hongrie, représentée par son Grand Maître,
21. Grande Loge d’Azerbaïdjan, représentée par son Grand Maître,
22. Grande Loge de l île Maurice, représentée par son Grand Maître intérimaire,
23. Grande Loge du Niger, représentée par son Grand Maître,
24. Grande Loge d’Arménie, représentée par son Grand Maître,
25. Grande Loge du Cameroun, représentée par son Grand Maître,
26. Grande Loge de Djibouti, représentée par son Pro Grand Maître,
27. Grande Loge du Congo, représentée par son Député Grand Maître,
28. Grande Loge d’Andorre, représentée par son Député Grand Maître,
29. Grande Loge du Maroc, représenté par son Grand Maître,
30. Grande Loge de Slovénie, représentée par son Grand Maître,
31. Grande Loge de Moldavie, représentée par son Pro Grand Maître,
32. Grande Loge de Guinée, représentée par son Assistant Grand Maître,
33. Grande Loge de Croatie, représentée par son Grand Secrétaire,
34. Grande Loge du Burkina Faso, représentée par son Grand Maître,
35. Grande Loge de Russie représentée par son Grand Maître,
36. Grande Loge d’Albanie, représentée par son Grand Maître

Et les 17 Grandes Loges des différents états du Brésil hors Grand Orient du Brésil représentées par leur Grand Maître.

Un centenaire placé sous le signe de la Renaissance : le mot du Grand-Maître

glnf

Très Chers Frères, mes Bien Aimés Frères,

Il y a un an, qui aurait parié sur un tel succès pour les festivités du centenaire de la GLNF ? Un moment qui nous régénère pour longtemps et qui montre la formidable vitalité de notre Grande Loge.

Bien peu auraient imaginé l’affluence, plus de 2700 Frères dans l’Espace Grande Arche, la ferveur qui portait chacun d’entre nous. Une tenue de Grande Loge inoubliable. Une atmosphère empreinte tout à la fois de joie et de profondeur. Les regards échangés ne trompaient pas. La GLNF peut à nouveau regarder l’avenir avec confiance, avec bonheur. Bonheur pour chacun de nous de se retrouver, ensemble, soi-même, confiant et libre, au milieu de ses Frères, au milieu de la Maçonnerie du monde entier.

Permettez-moi d’abord, dans cette lettre, de remercier les délégations étrangères qui sont venues de tous les horizons nous apporter un soutien sans équivoque et si fraternel. Merci à chacune de ces délégations pour leur confiance, pour s’être dressées à notre côté, pour le courage et la fermeté de leur position. C’est une démarche que nous ne pourrons jamais oublier.

Vous-vous doutez, mes Frères, que ce que nous venons de vivre n’est pas fortuit, ni le fruit du travail de quelques uns. Avec l’aide du Grand Architecte et avec la Foi du cœur, c’est chacun d’entre vous qui a œuvré depuis des mois.

Qu’il me soit permis de remercier plus particulièrement, dans ce petit mot, tous ceux qui ont plus directement participé à ce centenaire, les Vénérables Maîtres et les délégués des Loges, comme les Frères qui ont voulu les accompagner et communier à ce grand moment. Qu’il me soit permis de remercier aussi, du plus humble aux plus exposés, les Frères qui ont tout préparé pour faire de notre centenaire une éclatante réussite.

Tout d’abord, le travail de reprise de contact fait depuis de longs mois avec les Grandes Loges étrangères, la courtoisie fraternelle de l’accueil réservé à ces dernières, le souci accordé à leur hébergement, au programme qui a jalonné leur séjour. Le travail fait pour décorer notre maison des maçons de la rue Christine de Pisan. Le travail réalisé par l’équipe du musée pour présenter une exposition digne de l’événement. Le travail des équipes de la Cayenne pour recevoir nos hôtes avec simplicité et qualité. Le travail remarquable fait par l’équipe qui a réalisé le livre du centenaire, lequel continuera pendant longtemps à prolonger dans nos mémoires la force de l’événement. Le travail fait par l’équipe de Scribe, chargée de le diffuser. Le travail fait par l’équipe de Villard de Honnecourt, pour réaliser un cahier spécial à l’occasion et pour donner une conférence vivante et chaleureuse, suivie par les auditeurs les plus exigeants.

Le travail, si difficile et minutieux, de préparation de la Tenue de Grande Loge et son organisation concrète, émargement, sécurité, scénographie. Enfin le dîner des dames, au Méridien et à la Cayenne de la rue Christine de Pisan. Tous les efforts ont porté leurs fruits et leur récompense.

Je vous propose mes Frères, de prendre bientôt connaissance sur le site internet de l’obédience, dans sa partie privée, des documents essentiels qui jalonnent notre centenaire. Accordez-nous un peu d’indulgence pour le temps nécessaire à leur mise en forme. Vous méritez un reportage fidèle et de qualité.

En cette année 2013, notre Grande Loge a, une fois de plus, montré que l’étincelle sacrée qui la porte lui permet de retrouver dans l’épreuve les fondements solides de sa renaissance, plus belle et radieuse que jamais.

N’oublions pas, mes Bien Aimés Frères. N’oublions pas ce que l’épreuve nous a enseigné et tournons nous fraternellement aujourd’hui les uns vers les autres et vers l’avenir.

Je vous prie de croire, mes Très Chers et Bien Aimés Frères, à l’assurance de ma fraternelle affection.

Le Grand Maître

LA GLNF se raconte…

CONFERENCE PUBLIQUE LE VENDREDI 6 A 14H45 DANS LE GRAND TEMPLE DE LA GLNF

LA GLNF se raconte…

par Bertrand Heyraud et Bruno Pinchard

En cet après-midi du 6 décembre, à l’occasion des fêtes du centenaire de notre obédience, vous êtes invité au Grand Temple de la GLNF pour une rencontre informelle, en présence du Grand Maître et de nos visiteurs étrangers des Grandes Loge régulières du monde entier et de leurs épouses, autour des grands thèmes organisateurs de notre Grande Loge. A l’aide d’images, de témoignages et d’analyses, nous essaierons de répéter le geste de nos fondateurs.

Nous montrerons quel moment décisif de l’aventure de la Maçonnerie européenne s’est joué en ces infimes commencements. Nous retracerons les premières initiatives, le sens des ruptures fondatrices, la filiation anglaise, le jeu des reconnaissances réciproques et l’essence spiritualiste de notre Ordre.

Ces mises au point préluderont aux célébrations du centenaire de la G.L.N.F. L’inauguration de notre exposition au musée de l’obédience, la Tenue solennelle de Grande Loge et le dîner de gala, qui accueilleront plus de 60 délégations étrangères. Par ce prélude, nous espérons faire mieux comprendre à tous, Frères, amis de la Maçonnerie, gens de presse, l’importance de l’évènement et la joie d’y participer pleinement : c’est un appel à prolonger plus loin ensemble l’expérience de vie et de connaissance qu’est la Maçonnerie, telle que nos ancêtres nous l’ont transmise.

Nous vous attendons pour participer nombreux à ce moment de liberté et de remémoration, où LA GLNF RACONTE SA NAISSANCE.

La première patente de la G.L.N.I.R.

int_IMG_20131203122958_

%d blogueurs aiment cette page :