Un centenaire placé sous le signe de la Renaissance : le mot du Grand-Maître

glnf

Très Chers Frères, mes Bien Aimés Frères,

Il y a un an, qui aurait parié sur un tel succès pour les festivités du centenaire de la GLNF ? Un moment qui nous régénère pour longtemps et qui montre la formidable vitalité de notre Grande Loge.

Bien peu auraient imaginé l’affluence, plus de 2700 Frères dans l’Espace Grande Arche, la ferveur qui portait chacun d’entre nous. Une tenue de Grande Loge inoubliable. Une atmosphère empreinte tout à la fois de joie et de profondeur. Les regards échangés ne trompaient pas. La GLNF peut à nouveau regarder l’avenir avec confiance, avec bonheur. Bonheur pour chacun de nous de se retrouver, ensemble, soi-même, confiant et libre, au milieu de ses Frères, au milieu de la Maçonnerie du monde entier.

Permettez-moi d’abord, dans cette lettre, de remercier les délégations étrangères qui sont venues de tous les horizons nous apporter un soutien sans équivoque et si fraternel. Merci à chacune de ces délégations pour leur confiance, pour s’être dressées à notre côté, pour le courage et la fermeté de leur position. C’est une démarche que nous ne pourrons jamais oublier.

Vous-vous doutez, mes Frères, que ce que nous venons de vivre n’est pas fortuit, ni le fruit du travail de quelques uns. Avec l’aide du Grand Architecte et avec la Foi du cœur, c’est chacun d’entre vous qui a œuvré depuis des mois.

Qu’il me soit permis de remercier plus particulièrement, dans ce petit mot, tous ceux qui ont plus directement participé à ce centenaire, les Vénérables Maîtres et les délégués des Loges, comme les Frères qui ont voulu les accompagner et communier à ce grand moment. Qu’il me soit permis de remercier aussi, du plus humble aux plus exposés, les Frères qui ont tout préparé pour faire de notre centenaire une éclatante réussite.

Tout d’abord, le travail de reprise de contact fait depuis de longs mois avec les Grandes Loges étrangères, la courtoisie fraternelle de l’accueil réservé à ces dernières, le souci accordé à leur hébergement, au programme qui a jalonné leur séjour. Le travail fait pour décorer notre maison des maçons de la rue Christine de Pisan. Le travail réalisé par l’équipe du musée pour présenter une exposition digne de l’événement. Le travail des équipes de la Cayenne pour recevoir nos hôtes avec simplicité et qualité. Le travail remarquable fait par l’équipe qui a réalisé le livre du centenaire, lequel continuera pendant longtemps à prolonger dans nos mémoires la force de l’événement. Le travail fait par l’équipe de Scribe, chargée de le diffuser. Le travail fait par l’équipe de Villard de Honnecourt, pour réaliser un cahier spécial à l’occasion et pour donner une conférence vivante et chaleureuse, suivie par les auditeurs les plus exigeants.

Le travail, si difficile et minutieux, de préparation de la Tenue de Grande Loge et son organisation concrète, émargement, sécurité, scénographie. Enfin le dîner des dames, au Méridien et à la Cayenne de la rue Christine de Pisan. Tous les efforts ont porté leurs fruits et leur récompense.

Je vous propose mes Frères, de prendre bientôt connaissance sur le site internet de l’obédience, dans sa partie privée, des documents essentiels qui jalonnent notre centenaire. Accordez-nous un peu d’indulgence pour le temps nécessaire à leur mise en forme. Vous méritez un reportage fidèle et de qualité.

En cette année 2013, notre Grande Loge a, une fois de plus, montré que l’étincelle sacrée qui la porte lui permet de retrouver dans l’épreuve les fondements solides de sa renaissance, plus belle et radieuse que jamais.

N’oublions pas, mes Bien Aimés Frères. N’oublions pas ce que l’épreuve nous a enseigné et tournons nous fraternellement aujourd’hui les uns vers les autres et vers l’avenir.

Je vous prie de croire, mes Très Chers et Bien Aimés Frères, à l’assurance de ma fraternelle affection.

Le Grand Maître

Comments

  1. C’est un moment important de la vie de la GLNF, pour ceux qui y étaient ,et j’avais cette chance , un moment intense avec simplicité et décontraction
    Souhaitons à tous de retrouver la même ferveur et moins de rancœur .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :