De belles Fêtes !

 

Rayon Vert

 

A tous ceux qui s’aiment et protègent nos valeurs ancestrales,

Meilleurs vœux de joie, de prospérité et de santé et que cette nouvelle année vous apporte

Tout ce que vous pouvez en espérer.

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir, et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.

Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier.

Je vous souhaite des passions.

Je vous souhaite des silences.

Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.

Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d’être vous au milieu de nous.

Je vous souhaite, à vous et à tous ceux qui vous sont chers, une très bonne et heureuse année 2016 emplie de santé, d’amour, de joie et d’espérance.

Virgile

HISTORIQUE, RARE, MÉMORABLE.

 

 

2015-12-08 18.20.18_resized

 

HISTORIQUE, RARE, MÉMORABLE.

 

Historique. Rare. Mémorable. Les mots sont impuissants à rendre compte du caractère unique de ce qui s’est déroulé pendant la journée du 5 décembre 2015, durant notre Tenue de Grande Loge, l’assemblée générale attenante et lors de la soirée des Dames, qui a suivi.

 

Comment faire partager à tous les Frères qui n’ont pu être présents, la tonalité intemporelle de ce à quoi plus de 2300 d’entre nous ont participé ? En lisant ce compte rendu dans les archives de l’obédience, les générations futures auront du mal à se figurer l’étincelante intensité de ces moments, surgis de manière improbable, au cœur de l’ombre troublée dans laquelle nous sommes plongés depuis les terribles attentats qui ont secoué notre pays.

Un mot peut-être surnage parmi tous les autres : égrégore, cet état qui dépasse la Fraternité et donne à chacun un sentiment d’unité sans limite, dans laquelle tout est transcendé. Ce qui inspire le titre de cet article, l’historicité de ce moment, est bien la conscience d’une rupture du temps ordinaire, d’une fenêtre d’éternité partagée, nous inondant de la lumière si particulière qui habite les hommes lorsqu’ils sont réellement rassemblés au nom de ce qui les dépasse.

PRÉSENTS DÈS 9H30. 2300 FRÈRES UNIS DANS L’ÉGRÉGORE

Présents dès 9h00 pour nombre d’entre eux dans l’Espace Grande Arche comble, les 2 300 Frères venus de la France entière et des Provinces ont assisté à une Tenue parfaitement huilée selon un protocole maîtrisé dans les moindres détails, en présence de 63 délégations étrangères, ce qui a fait de ce 5 décembre une date de rassemblement maçonnique mondial de première importance.

2015-12-08 17.58.04

 

Le programme de cet événement était très particulier, puisqu’il s’agissait de la ratification et réinstallation de notre Grand Maître Jean-Pierre Servel.

Ce qui n’était pas annoncé dans la convocation était l’identité du Grand Maître installateur, dont on savait à l’évidence qu’il ne pouvait s’agir d’un de ses prédécesseurs.

Après l’ouverture des travaux à 9h45 précises et la minute de silence à la mémoire de Frères passés à l’Orient éternel et des victimes des attentats,  après l’hymne national et la lecture du protocole de la Tenue du 6 décembre 2014, les Frères de la GLNF ont entendu lecture du rapport d’activité par le Très Respectable Frère Claude L….. approuvé à l’unanimité.

Puis à la demande du Grand Maître, ils ont entendu les rapports des présidents des commissions des affaires intérieures et extérieures du Souverain Grand Comité, approuvés eux-aussi à l’unanimité des présents. L’exposé clair et concis du Très Respectable Frère Jean-Pierre R…. quant aux situations internationales respectives de la GLNF et de la Franc-maçonnerie, a été particulièrement entendu et compris.

Avant de se séparer momentanément à 11h30, les Frères ont approuvé à l’unanimité la proposition qui leur a été faite de reconnaître la Grande Loge Prince Hall du Maryland. La pause déjeuner a permis à ceux qui ne l’avaient pas fait en arrivant de participer au scrutin de ratification du Grand Maître à bulletin secret, clos à 13h30, avant la reprise des travaux à 14h précises.

LA REPRISE DES TRAVAUX S’EST FAITE SOUS LE MAILLET DU TRF JEAN B………, DÉPUTÉ GRAND MAÎTRE,

La reprise des travaux s’est faite cependant que le Grand Maître désigné, ses poursuivants, ainsi que les membres du Conseil des Sages restaient sur les parvis, ces derniers étant chargés de veiller à la régularité du dépouillement des votes.

Après réception des chefs de juridiction reconnues, françaises et étrangères, ainsi que des corps maçonniques en amitié, il a été procédé à la réception solennelle des 62 délégations étrangères qui avaient voulu honorer notre Grande Loge en s’associant à l’événement.

La dernière entrée est celle du Mostworshipful Pro Grand Master de la Grande Loge Unie d’Angleterre, Peter Lowndes, qui reçoit une standing ovation de la part des 2300 Frères emplissant l’Espace Grande Arche.

A l’issue de ce moment chargé d’émotion et de solennité, le Très Respectable Député Grand Maître Jean B………… a donné l’entrée du Temple au Très Respectable Frère Raymond S………, président du Conseil National des Sages.

LA LECTURE DES RÉSULTATS DU SCRUTIN ET L’INSTALLATION DU GRAND MAÎTRE

De l’occident, entouré des Sages du Conseil, il a donné d’une voix claire les résultats du scrutin, qui dépassaient toutes les espérances.

Pour l’élection du Grand Maître :

Nombre de votants : 1688, pour 1663, contre 20, nuls et abstentions 5

Pour l’élection du Grand Trésorier

Nombre de votants : 1686, pour 1622, contre 50, nuls et abstentions 14

Pour l’élection du Député Grand Trésorier :

Nombre de votants : 1686, pour 1633, contre 41, nuls et abstentions 12

NOTRE GRAND-MAÎTRE JEAN-PIERRE SERVEL EST RÉÉLU AVEC 98,52% DES VOIX.

 

photostudio_1449594162601

L’émotion est alors à son comble lorsque le Député Grand Maître Jean B…. transmet le maillet au Pro Grand Maître anglais pour la cérémonie d’installation. Ce dernier procède à la nomination du collège des Grands Officiers Installateurs : le Grand Maître d’Ecosse pour le poste de 1er Surveillant, le Grand-Maître d’Israël pour le poste de 2ème Surveillant.

Le Pro Grand Maître anglais demande alors d’aller quérir sur les parvis le Grand Maître élu pour l’installer dans la chaire du Roi Salomon. Au son de l’adagio de Barber, très ému, très droit, très digne, notre Grand Maître s’avance, guidé par le Directeur de Cérémonie Installateur, pour prêter serment et être revêtu de ses décors.

Une fois installé, le Très Respectable Frère Jean-Pierre Servel trouve les ressources de s’exprimer en anglais pour remercier le Mostworshipful Grand Master Peter Lowndes, Pro Grand Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre, lequel, au titre de l’ordonnance N° 1709 est nommé Grand Maître Honoraire de la GLNF.

LA PROCLAMATION DU NOUVEAU DÉPUTÉ GRAND MAÎTRE

Le Grand Maître demande alors la lecture de l’ordonnance N° 1692, nommant le Très Respectable Frère Jean-Pierre R……… au poste de Député Grand Maître. Après prestation de serment de ce dernier, il demande la lecture des ordonnances N° 1693 et 1694, nommant le Très Respectable Frère Jean B………. au poste de Député Grand Maître d’Honneur et lui conférant la médaille N°9 de l’Ordre du Mérite Maçonnique, que ce dernier reçoit avec une grande émotion, partagée par tous les Frères, dont les applaudissements traduisent affection et reconnaissance pour le travail accompli.

LA PRÉSENTATION DU MORCEAU D’ARCHITECTURE DU GRAND ORATEUR

Vient alors le moment de la présentation, par le Très Respectable Frère Jean-François V………., Grand Orateur, de son travail intitulé « Trois portes de l’accomplissement maçonnique ». Après un bref compliment en anglais adressé au Grand Maître pour sa réélection et en français au Député Grand Maître pour sa nomination, le TRF Jean-François V……. exprime sa joie devant l’unanimité exprimée par le scrutin, conférant à chaque Frère la sensation d’être en osmose avec son Grand-Maître et d’être un peu, lui aussi, Grand Maître et Député Grand Maître.

Au cours de son propos, il décline les voies d’un accomplissement toujours en devenir pour le Maçon : tout d’abord la porte des réalités ordinaires qu’il s’agit de dépasser pour communier au mystère et épouser ce que la raison ne peut atteindre, c’est à dire la Connaissance à travers la Foi et l’Espérance.

Il traverse ensuite, avec l’assistance très attentive, la porte de la purification qui mène au dépouillement de tous les métaux, scories et conditionnements profanes, lesquels sont à dissoudre pour trouver et transformer la substance originelle de l’être, dans l’accomplissement spirituel du Maçon et la perspective de sa propre quintessence ou pierre cachée.

Enfin, il indique que l’accomplissement spirituel ne peut être maçonnique que dans le chemin inverse qui oblige à traverser la porte du temps et de la mort, ouvrant la voie de l’œuvre et de l’offrande de soi.

Trois portes qui ne font qu’une : la porte du Temple intérieur, figurée par celle de la Loge, jalousement gardée pour protéger nos cœurs de la confusion générale extérieure, de la haine qui rôde au dehors et doit être tenue à distance de notre accomplissement.

Il rappelle enfin le devoir du maçon de porter ce qui lui a été enseigné dans la Loge, vertu, paix amour, à ses Frères et à tous les autres hommes, quel que puisse être le mal dont ils souffrent ou l’aveuglement, contagieux, dont certains sont victimes.

L’ALLOCUTION DU GRAND MAÎTRE

Vint alors le moment attendu de l’allocution du Grand Maître Jean-Pierre Servel, lequel a choisi pour s’exprimer le beau thème de la confiance, celle qui lui est faite, celle qu’il témoigne en retour à tous les Frères et celle qu’il place avec eux dans la GLNF pour poursuivre un destin étincelant.

Après avoir évoqué les tragiques événements qui ont secoué notre pays et remercié les Grandes Loges étrangères de leur soutien chaleureux et fraternel, il rappelle la Foi qu’il a dans le travail pour préserver notre maison des dangers qui pourraient se réveiller et la menacer. Ce travail doit se faire dans les Loges, dont il rappelle qu’elles sont absolument souveraines.

Les initiatives prises par l’obédience ne peuvent que constituer un soutien fait de supports concrets de Formation, d’Instruction et de Recherche maçonnique.

Le Grand Maître rend hommage au travail réalisé par les précepteurs des rites et les équipes de Formation, groupées autour de Gérard I………., Gérard C……., Daniel P………… Il se réjouit du lancement de la collection « Transmettre », qui constituera un excellent support de formation à usage des Vénérables Maîtres et des Surveillants des Loges, qui bénéficieront également du support des Provinces pour l’organisation de séminaires.

Il rappelle la nourriture culturelle apportée par la Loge de Recherche Villard de Honnecourt, complimentant son Vénérable Maître Bruno P…… et son Secrétaire Patrick B…….. pour la qualité du travail accompli, tant dans les publications, que dans les Tenues et conférences publiques.

Enfin le Grand Maître porte spécialement l’accent sur le travail des Maîtres, trop souvent laissés à eux-mêmes et tentés de se désinvestir de leur Loge bleue. Il invite formellement les Vénérables Maîtres à remédier à cette carence qui peut devenir une menace pour le bonheur des Frères.

Enfin le Grand Maître formule un long et vibrant appel à la bienfaisance, qui ne peut nous être étrangère. Outre un appui plus net aux efforts de l’OAF pour soutenir nos Frères en difficulté, dont les cas lui sont trop souvent évoqués de façon poignante, il appelle aussi à soutenir la Fondation de la GLNF, qui dans le passé a déjà participé à des actions très significatives et ciblées en faveur des enfants et des malheureux, sous le contrôle des représentants des institutions publiques.

Le Grand Maître termine par un mot : merci. Merci de votre confiance.

UN MOMENT D’ÉGRÉGORE QUI DÉPASSE LES PORTES DE LA GLNF

Après circulation du tronc des aumônes et lecture des ordonnances, les travaux sont clos à 17h45 dans la paix et la concorde et surtout, dans un parfum de joie tel qu’on en connaît parfois, lorsque la grâce visite nos travaux.

Une grâce et une égrégore que ne dissoudra pas le brouhaha des rames de métro, chacun regagnant ses foyers avec une petite étincelle dans les yeux. Oui nous avons vécu un moment d’égrégore extraordinaire. Une égrégore qui perdurera toute la soirée et fera dire aux 800 participants au dîner des Dames et en particulier à ces dernières : « mais tiens, il y a quelque chose de spécial dans l’air ce soir ». C’est vraiment réussi cette année… Quelque chose qui fera dire à quelques visiteurs de marques, éditeurs, conférenciers extérieurs reconnaissants et heureux d’être là :

« Ah ! Cette fois, la GLNF est vraiment de retour ! »

%d blogueurs aiment cette page :